Les riverains de la rue Paul Camelle à Bordeaux, ont voulu réduire le bruit, la pollution, les excès de vitesse qui gâchaient la qualité de leur vie quotidienne ; ils ont conçu ensemble un projet de « rue-jardin » qu’ils ont proposé à la municipalité, qui l’a accepté. Ce qui m’a le plus intéressé dans leur initiative, ce n’est pas tant l’amélioration de la qualité de l’espace public que l’aventure humaine : à les entendre, il s’est passé quelque chose entre eux ; ils ont cessé d’être des riverains qui se saluaient poliment, pour devenir des acteurs qui se sentent responsables de la réussite d’une entreprise commune. J’ai écouté leur témoignage lors d’une rencontre que la mairie avait organisée, j’avais la conviction que le développement durable peut être une cause fédératrice qui rapproche les êtres humains dans une commune volonté de se réconcilier avec leur environnement naturel, mais aussi avec eux-mêmes. La démarche humaine est plus importante que la démarche technique… »

La Rue qui voulait être un jardin
envoyé par villedebordeaux.

Lien : http://ruejardin.blogs.sudouest.com/