Albert vous lance un défi

Voici un problème inventé par Albert Einstein :

5 hommes de nationalités différentes habitent 5 maisons de 5 couleurs différentes.

Ils fument des cigarettes de 5 marques distinctes et boivent 5 boissons différentes. Ils élèvent des animaux de 5 espèces différentes.

La question à laquelle il faut répondre est : ‘Qui élève les poissons ?’

Prenez une feuille de papier et un crayon et classez les 15 indices dont vous disposez :
Le Norvégien habite la première maison
L’Anglais habite la maison rouge
La maison verte est située à gauche de la maison blanche
Le Danois boit du thé
Celui qui fume des Rothmans habite à côté de celui qui élève les chats
Celui qui habite la maison jaune fume des Dunhill
L’Allemand fume des Marlboros
Celui qui habite la maison du milieu boit du lait
Celui qui fume des Rothmans a un voisin qui boit de l’eau
Celui qui fume des Pall Mall élève des oiseaux
Le Suédois élève des chiens
Le Norvégien habite à côté de la maison bleue
Celui qui élève des chevaux habite à côté de la maison jaune
Celui qui fume des Philip Morris boit de la bière
Dans la maison verte on boit du café

La solution ? On peut la trouver de différentes manières :

1. Par la logique (on construit ses petits tableaux de relations, etc)

2. Par l’intelligence collective. Je choisis cette approche pour que le sujet ait un rapport avec la thématique de TheTransitioner. La voiciexternal link.

A méditer… wink

Note de Gandalf_Legris:

La solution 2 (utiliser la solution trouvée par quelqu’un d’autre) a de prime abord l’air d’un ‘cop-out’, d’une tricherie. En fait il n’en est rien: c’est la solution très intelligente utilisée depuis plus de 2 millénaires par les mathématiciens pour édifier les mathématiques – grimper sur les épaules de ceux qui nous ont précédé, utiliser le génie de nos prédécesseurs pour nous instruire – c’est la voie du progrès en mathématiques, en sciences, etc.
Oui, le progrès des maths, le progrès des sciences, le progrès moral et social des civilisations, ce sont tant d’oeuvres de l’intelligence collective.

Mais pour les étudiants en logique, ce défi du bon vieil Albert reste un excellent exercice. Il ne m’a pas fallu 5 minutes pour le résoudre, une fois choisie une bonne représentation, mais il m’a d’abord fallu 15 minutes pour choisir de représenter le problème et ses données par une liste de ‘tuples’, 15 minutes durant lesquelles j’ai pataugé sans résultat avec 2 représentations plus classiques pour les problèmes de ce genre. Ce qui fait 20 minutes entre ma première lecture du défi et sa résolution. 20 minutes pour quelqu’un qui a enseigné à l’université la logique appliquée, il n’y a pas de quoi se vanter. redface

J’ai utilisé la solution intelligence collective pour vérifier ma solution, ce qui ne m’a pris que 2 minutes (mon lien avec l’Internet et Google est un modem pas très rapide, 41 kbits/sec quand il est de bonne humeur).
La solution intelligence collective fut donc dans ce cas-ci 10 fois plus rapide (pour moi) que la résolution logique du problème. Pour un vrai problème, le gain potentiel pourrait être encore bien plus grand.

Comme écrit plus haut: à méditer! wink

2018-05-10T13:30:20+00:000 Commentaire

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.